Articles récents

  • Tables personnalisées WordPress : MyISAM vs InnoDB vs contraintes d’intégrité référentielle

    Lorsqu'on développe nos propres fonctionnalités WordPress, il est intéressant d'ajouter des tables personnalisées dans la base de données WordPress. Mais avant de se lancer tête baissée, il y a des considérations techniques à prendre en compte lorsqu'on ajoute des tables à une base de données, peu importe si ces tables sont destinées à un site WordPress ou à un autre programme.

    Une des considérations importantes est le moteur de stockage. En gros, le moteur de stockage est constitué des algorithmes qui permettent au système de gestion de bases de données de stocker et de récupérer les informations à partir de requêtes SQL.

    (suite…)
  • WordPress : fonction de rappel définie dans une classe

    Une fonction de rappel (en anglais : callback function), est une fonction dont le nom est passé en paramètre à une autre fonction. C'est l'API qui se chargera d'exécuter cette fonction de rappel au moment opportun.

    Les fonctions de rappel sont utilisées dans de nombreux contextes : avec les hooks (add_action() ou add_filter()), avec les shortcodes (add_shortcode()), lors de l'ajout d'options de menu personnalisées (add_menu_page(), add_submenu_page() ou add_options_page()), etc.

    Lorsqu'on travaille avec une fonction de rappel, la syntaxe variera selon que cette fonction est une simple fonction (ex : fonction définie directement dans functions.php), une méthode d'une classe ou encore une méthode statique d'une classe.

    Cet article vous présente les ajustements que vous devrez apporter à votre code selon la façon dont la fonction de rappel est définie. La syntaxe est illustrée à l'aide d'un hook mais elle sera la même peu importe dans quel contexte la fonction de rappel est utilisée.

    (suite…)
  • Clés étrangères pour l’insertion des données initiales dans des tables personnalisées sous WordPress

    Lorsqu'un thème ou une extension doit se charger d'insérer des données initiales dans ses tables personnalisées, il faut porter une attention particulière aux clés étrangères. Par exemple, si on a une table de produits et une table de catégories, comment savoir quel identifiant a été utilisé pour la catégorie X à laquelle un produit doit être associé ?

    (suite…)
  • Internationaliser un « shortcode » WordPress

    Les « shortcodes » étant créés par du code PHP, il est possible de les internationaliser à l'aide des fonctions _e() et __().

    Cependant, pour éviter d'alourdir le code, il est conseillé de travailler avec des variables qui contiendront la valeur localisée de chacune des chaînes à afficher. Ces variables seront ensuite utilisées dans la chaîne de caractères retournée par la fonction de rappel du « shortcode ».

    (suite…)
  • Utiliser Bootstrap dans un thème ou une extension WordPress

    Les thèmes et extensions WordPress peuvent utiliser Bootstrap afin de faciliter la mise en forme (fichier bootstrap.min.css) ainsi que les fonctionnalités JavaScript (fichier bootstrap.min.js) des éléments HTML qu'ils génèrent.

    L'API WordPress ne charge pas Bootstrap par défaut. Il vous faudra donc le télécharger dans le dossier de votre thème ou de votre extension ou encore utiliser un CDN.

    Ensuite, vous devrez charger Bootstrap par programmation.

    (suite…)
  • Utiliser jQuery et jQuery UI dans un thème ou dans une extension

    L'API de WordPress charge la bibliothèque jQuery dans le site Web et dans le tableau de bord. Le code que vous écrivez peut donc utiliser jQuery sans avoir à charger cette bibliothèque, moyennant certaines précautions.

    Pour jQuery UI, vous devrez effectuer une étape supplémentaire avant de pouvoir l'utiliser.

    Dans cet article, je vous présente la technique qui vous permettra d'utiliser l'une ou l'autre de ces bibliothèques.

    (suite…)
  • Faire référence à un fichier .js qui sera utilisé par un « shortcode »

    Au même titre que les feuilles de style, le code JavaScript utilisé par un « shortcode » doit être placé dans un fichier qui lui est propre.

    Alors que la référence à une feuille de style sera ajoutée à l'aide de wp_enqueue_style(), la référence à un fichier .js sera ajoutée à l'aide de wp_enqueue_script().

    (suite…)
  • « Shortcode » qui affiche et traite un formulaire

    Les « shortcodes », ces caractères entourés de crochets carrés que l'on retrouve dans le texte des pages ou des articles sur un site WordPress, peuvent effectuer une foule de traitements, dont l'affichage et le traitement de formulaires.

    Si vous souhaitez ajouter des fonctionnalités à votre site WordPress, dont des formulaires Web répondant précisément à votre besoin, cet article s'adresse à vous !

    (suite…)
  • Le favicon et le App Icon

    Le favicon est cette petite icône que l'on retrouve à gauche de la barre d'URL du navigateur ou de l'onglet de la page Web. L'App Icon, quant à lui, est l'icône que l'on retrouve sur un appareil mobile lorsqu'on crée un raccourci vers un site Web.

    Dans cet article, je vous explique comment créer le favicon à partir d'une image ou à partir de zéro puis comment l'intégrer à votre site Web. Je vous explique également comment créer et intégrer un App Icon. (suite…)